Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : cgt@us-cgt-spp.org
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

CHSCT de la DDCT du 4 juin 2019 -1er VOLET du CR SANTÉ - CONDITIONS DE TRAVAIL

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Mercredi, 19 Juin, 2019 - 21
CHSCT de la DDCT du 4 juin 2019 -1er VOLET du CR SANTÉ  - CONDITIONS DE TRAVAIL

Premier volet du compte rendu « Santé - conditions de travail »

CHSCT de la DDCT du 4 juin 2019

 


Mairies en sous effectifs, surcharge et période électorale : la Ville de Paris se moque de ses agent.e.s !


De son côté la CGT demande une véritable reconnaissance de leur travail et l’augmentation des effectifs :


Les élections européennes ont été plus qu’éprouvantes comme l’a reconnu lui-même M. Guichard dans un message adressé à toutes les équipes ayant travaillé pour les élections. Toutes les équipes … enfin presque, puisque les Agents de Logistique Générale n’y ont pas eu droit !!! Ce que n’a pas manqué de lui faire remarquer la CGT au CHSCT.


Formidable cette capacité qu’à la DDCT de toujours compter sur le professionnalisme de ses agent.e.s dans les moments tendus de travail intense sans n’avoir jamais l’idée de les récompenser ou de leur donner les moyens de travailler dans de bonnes conditions. Alors, nous, à la CGT, on l’a eu l’idée et nous avons demandé à M. le Directeur une prime pour remercier ces actrices et acteurs de la vie citoyenne. Étrangement, la réponse fût que ces élections n’avaient pas été si mal réussi que ça … Comprenez : « il n’y aura pas de prime puisque ça n’a pas été si dur qu’on le prétend» !!! Bref, comme d’habitude des belles paroles par mail aux agent.e.s mais sur la fiche de paie, rien de plus.  Et oui, dorénavant, travailler en mode dégradé est devenu la norme à la DDCT et c’est d’ailleurs ce qui fait fuir de nombreux collègues vers d’autres directions …

Lien pour lire la déclaration liminaire de la CGT au CHSCT DDCT du 4 juin 2019 : ici 


Mairie du 14ème : Suite aux alertes CGT, vers la reconnaissance en instance de la dégradation permanente des conditions de travail


L’illustration de cette fuite des agents de la DDCT, c’est encore et toujours à la Mairie du 14ème, qu’on la constate le mieux. Et pourtant, une première alerte de la CGT, il y a un an, sur la situation plus que critique dans cette mairie entre surcharge de travail, manque d’effectifs et management anxiogène, avait laisser la DDCT indifférente. Pire, elle avait loué les méthodes de travail dans cette mairie. Les agent.e.s lassé.e.s de ne toujours pas être entendu.e.s par M. le Directeur ont donc continué à prendre leurs jambes à leur cou malgré des manières plus que discutables pour tenter de les retenir (obligation de poser des jours de congés pour aller à des entretiens professionnels, entretiens culpabilisateurs des agents qui souhaitent partir…) Bref, en 4 ans, c’est près de la moitié de l’effectif qui a quitté cette mairie ! Alors, suite à une nouvelle alerte des mandatées CGT sur les dysfonctionnements du "management" et la souffrance au travail dans cette mairie (la première avait été faite en 2018), le directeur de la DDCT a bien été obligé de reconnaître : « Oui, il y a des difficultés avec de nombreux départs et absences. Oui, il y a des problèmes liés aux modes de management de cette mairie. La DDCT prend ses responsabilités est assure un suivi attentif du plan état civil et un accompagnement des modes de management… ».


Eh bien, il était temps…


Les mandatées CHSCT CGT se félicitent de l’évolution de la Direction qui reconnaît oralement le vécu des agent.e.s. Il faut maintenant que l’employeur passe de la parole aux actes avec :

 

  1. . D'autres pratiques de management moins culpabilisatrices et agressives.
  2. . Des recrutements de collègues en nombre suffisants afin de cesser la dégradation des conditions de travail, les agent.e.s travaillent toujours plus à flux tendu.


Fusion des mairies du centre sans prévention : Le non-respect des obligations de la Mairie


Toujours très au fait, en terme d’anticipation, la DDCT, si elle s’était au moins posée la question sur le nombre d’agent.e.s qui allaient intégrer la nouvelle mairie après la fusion des 4 premiers arrondissements, elle n’en a pas moins oublié d’autres agent.e.s qui vont être impacté.e.s tel.le.s nos collègues du bureau des titres d’identité du Quai de Gesvres et des MVAC 1-2 et 3-4… Rappelons au passage que ces services ont déjà été impactés par plusieurs changements depuis plus d’un an et donc, c’est encore et toujours l’obligation de changement imposé par la DDCT qui va donner le ton.


Pour les agent.e.s du Quai de Gesvres : Il y a d’abord eu le passage de la Préfecture de Police à la Ville puis les travaux dans les locaux qu’elles.ils devront pourtant quitter au plus tôt le 1er juillet 2020 (alors que les demandes de passeport pendant cette période sont encore très importantes). Mais la DDCT va faire son possible pour garder ces locaux quelques mois de plus assure M. le Directeur. Si c’est comme pour le plan de prévention qu’il nous promet pour la santé des collègues impacté.e.s par la fusion des 4 mairies d’arrondissement, nous avons du souci à nous faire… car quand la DDCT prend les choses en main pour la santé des agent.e.s, ça se résume par des entretiens individuels sur le mode « qu’est-ce que tu voudras faire quand tu seras grand » de l’école de fans, où chacun.e est « invité.e » à dire ce qu’elle.il veut faire après le Quai de Gesvres  … Mais sur ce coup-là, il n’y aura pas que des gagnant.e.s avec 10/10 car, même si les 14 agent.e.s qui travaillent dans ce service, veulent intégrer le futur bureau des titres d’identité de la « nouvelle » mairie, dans le 3ème, fin 2019, seul.e.s 4 pourront le faire !


Les agent.e.s des MVAC des 4 arrondissements du centre de Paris ont déjà subi une réforme, dont nous avions largement dénoncé les méfaits sur la santé des agent.e.s, en étant regroupé.e.s dans 2 MVAC (sur 3 sites ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et surtout quand on n’a pas anticipé …) au lieu de 4. Mais qu’à cela ne tienne, la DDCT va continuer à diminuer les effectifs puisqu’on va passer de 8 à 5 agent.e.s …


Mais soyons rassuré.e.s, la DDCT va faire de l’A-CCOM-PA-GNE-MENT pour toutes ces démarches de mobilité !!! C’est bien là le moins qu’elle puisse faire, car, n’oublions pas, cette mobilité est imposée !!!


D’ailleurs, la seule chose qu’elle met en place pour les agent.e.s inquièt.e.s, à juste titre, pour leur avenir, ce sont des réunions d’information (et encore celle pour les MVAC n’a eu lieu que le 5 juin, le lendemain du CHSCT !), de l’accompagnement individuel dont la définition exacte reste encore un flou artistique comme sait si bien en entretenir la DDCT !!!


De son côté, la CGT ne cesse de réclamer depuis des mois un véritable plan de prévention pour la santé de tout.e.s ces agent.e.s obligé.e.s de changer de travail au mépris des conséquences que cela aura dans la vie de certain.e.s de nos collègues. A force d’insister, M. Guichard avait fini par avouer lors de la séance du CHSCT du 04 avril : « le plan de prévention devra être affiné et particulièrement exemplaire dans la perspective de l’année 2020… ». Or depuis, nous n’avons toujours rien sur la question de la santé de ces agent.e.s alors que dans moins d’un an la future mairie du centre sera en place… Mieux que ça, la DDCT espère faire le plan de prévention avec les membres du CHSCT en commission : une illustration éclairante de la manière avec laquelle l’employeur, donc l’Administration, se dédouane de son obligation en matière de santé de ses agent.e.s sur les mandaté.e.s représentant.e.s du personnel.


Pour la CGT, c’est à l’employeur de mettre en place des mesures de prévention pour la santé des agent.e.s impacté.e.s par la fusion des 4 arrondissements.


C’est la raison pour laquelle nous avons également demandé la mise en place d’un plan de prévention au niveau central pour l’ensemble des agent.e.s concerné.e.s (DILT, DPSP, CASVP, Caisse des écoles…), notamment en CHSCT central ce que la ville refuse à ce jour.  Lisez la déclaration intersyndicale ici :

Mairie du 20ème : À quand les bonnes résolutions ?


Dans le cadre du lancement d’une intervention sur la souffrance au travail à la Mairie du 20ème, les agent.e.s ont exprimé leur soulagement depuis que le DGS a été déplacé.  Ce constat n’a pas été contesté par la Mairie en CHSCT.


Cependant les collègues ont peur qu’il revienne. Ils et elles ont du mal s’investir dans l’amélioration des conditions de travail dans un tel contexte. Sans compter la difficulté de croire la démarche de  la Mairie car aucune suite transparente n’a été donnée  après les multiples enquêtes à la Mairie du 20, comme celles de l’inspection générale. À notre énième demande sur les enseignements de la dernière enquête, la présidente du CHSCT n’a par exemple pas voulu répondre !


La démarche prévention de la souffrance au travail semble au point mort pour la DDCT alors que suite à un récent droit de retrait, il y aurait matière à proposer à des agent.e.s de la mairie du 20ème dans le cadre d’un travail sur la prévention des risques psychosociaux, d’échanger sur  l'organisation du travail sous l’angle de l’impact du politique et les processus de décision sur les personnels.


Par ailleurs, suite à la restitution de l’enquête CHSCT DILT DAC suite au décès d’une agente de nettoyage  dans le 20ème,  le mal être des agent.e.s de nettoyage est palpable lié à la surcharge et aux sous-effectifs...

Pour les mandatées  CGT,  il y a urgence de :

 

  1.  Rassurer vite les agent.e.s sur le départ définitif du DGS
  2.  Permettre à tou.tes les agent.e.s y compris des autres directions de venir s’exprimer sur les conditions de travail au sein de la Mairie (des agent.e.s de nettoyage de la Dilt aux collaborateurs de cabinet)
  3.  Poser la question des  « décisions politiques » et de la chaine hiérarchique sous l’angle de la prévention en termes d’impact sur la  santé  des agent.e.s et des protections auxquelles ils.elles ont le droit au travail.

Pour faire vivre nos droits au travail dans des conditions respectueuses de notre travail
et des usagers, rejoignez-nous !

Ne restez pas seul.e...

Prenez contact avec nous l’équipe CGT DDCT !


catherine.albert@paris.fr ; catherine.valadier@paris.fr ; odile.bonvarlet@paris.fr ; jeannette.ndir@paris.fr ; annie.lormeau@paris.fr ; aurelien.bertrandie@paris.fr ; fabienne.debargeengo@paris.fr ; anne.descombes@paris.fr

Le 2ème volet du CR de vos élues CHSCT CGT sera disponible la semaine prochaine sur la situation du Service Égalité Intégration Inclusion.

Lien sur fichier en PDF :