Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail - 2 étage 3, rue du château d'eau - Paris 10e Métro : République
Tel : 01 44 52 77 05
Fax : 01 44 52 77 29
Adresse Mail : syndicat-cgt@paris.fr
Site Internet : http://us-cgt-spp.org/
Actualités par années :

L’AGOSPAP ÉTRANGLÉE ?!

Mardi, 31 Octobre, 2017 - 12
L’AGOSPAP ÉTRANGLÉE ?!

L’AGOSPAP ÉTRANGLÉE ?!

La Ville de Paris s’apprête à diminuer sa subvention pour 2018 de plus de 3.7 millions d’€ !


Et pourtant, les personnels de la Ville de Paris ne demandent pas le Pérou ! Le voyage à Lima de la délégation pour les jeux olympiques a tout de même couté 1,5 million d’€ !

Les agents en ont ras le bol de se faire plumer!


On le savait depuis longtemps, la maire de Paris ne porte pas dans son cœur les personnels, mais c’est maintenant une chose certaine ! Madame Hidalgo souhaite imposer un régime pain sec à ses personnels, au nom de grandes difficultés financières que traverserait la municipalité parisienne ?


UN DEMENAGEMENT CONTROVERSE !

Après la vente du siège de la rue de la Bûcherie, dans le 4ème arrondissement, en raison d’une opération financière menée par la mairie de Paris en 2016, l’association a été contrainte de déménager pour se rendre dans des locaux éloignés du centre de Paris, loués dans le 19ème arrondissement.

Une opération rendue d’autant plus compliquée qu’elle devait être réalisée en plein été pendant les congés et les grands départs en vacances.  Un certain nombre de travaux étaient nécessaires notamment en matière de câblages informatiques. Les jours se suivent et se ressemblent ! A la rentrée 2017, l’AGOSPAP, a dû faire face à une inondation importante rendant impossible pendant plusieurs jours, le traitement des dossiers. L’affaire devrait couter cher et se régler prochainement en justice.

C’est pourtant, curieusement, le moment choisi par la mairie de Paris pour fragiliser encore davantage l’Association et enfoncer le clou !Lors du dernier conseil d’administration, l’AGOSPAP vient de changer de président. Un célèbre inconnu, venu tout droit des hôpitaux de Paris, doit reprendre en main la situation ! Quelle pourrait être sa liberté de manœuvre, quand on apprend que la municipalité Parisienne s’apprête à présenter en décembre au conseil de Paris une diminutionde 2 millions d’€ de sa subvention en 2018 ! Sans attendre, la direction de l’AGOSPAP faute d’assurance financière a suspendu jusqu’à nouvel ordre les inscriptions vacances pour 2018, alors que 113 000 € ont déjà été engagées !


Ce n’est pas seulement 2 millions d’€ en moins que la ville de Paris s’apprête à diminuer mais beaucoup plus!


Ces derniers mois, la ville de Paris s’appuyant à nouveau comme elle en a pris l’habitude depuis quelques temps, sur un rapport de la chambre régionale des comptes, a exprimé sa décision de reprendre dès le 1erjanvier 2018 en régie, 12 prestations jusqu’alors servies par l’AGOSPAP, pour un montant 2016 de 1 729 746 €. Un montant que la CGT a dénoncé immédiatement par courrier à la maire de Paris. S’appuyant sur un calcul simple et comparatif sur les 5 dernières années, le montant 2016 fausse la donne, en raison notamment de la reprise des départs en retraite ! En moyenne sur ces 5 années, le montant servi est de 1 557 138 €, soit moins     172 608 € par rapport à 2016 ! Mais à la mairie de Paris, il n’y a pas de petites économies à faire sur le dos des personnels !


Ainsi, c’est 3 729 746 € qui viendront en moins de la subvention versée à l’AGOSPAP en 2018, soit  moins 39,10%.


Devant cette situation unique dans les annales de la ville de Paris, la CGT appelle tous les agents, les personnels, les organisations syndicales à se retrouver pour mener les luttes nécessaires afin de ne pas laisser faire ce mauvais coup! Déjà de nombreuses protestations s’expriment dans les services.


Pour exemple, une Jeune femme travaillant dans une bibliothèque parisienne, nous écrit :

« Je voudrais attirer votre attention sur le fait que la ville de Paris n’ayant pas reconduit ses subventions à l’Agospap, aucun agent de la ville ne pourra profiter des tarifs préférentiels pour les colonies ou les vacances. Pour moi, et sûrement pour beaucoup d’autres, ça veut dire pas de vacances cette année pour moi et mes enfants. Elevant mes enfants seule avec un salaire de 1400 euros, je ne peux pas me permettre de partir en dehors de l’Agospap et surtout je ne peux pas envoyer mes enfants en vacances. C’est pour moi dramatique, inacceptable : le seul petit avantage que j’ai à bosser pour la ville de Paris vient de disparaitre en fumée. ».


Pour rassurer quelque peu cette jeune femme, la ville de Paris a annoncé et dégagé en touche ! Que l’AGOSPAP se débrouille et supprime l’aide aux 4 premières tranches au-dessus de l’indice brut 558 et ne serve que les agents qui en ont le plus besoin. Ainsi on achève la mixité sociale notamment dans les centres de vacances des jeunes. Drôle de politique sociale ! En contrepartie, la Ville de Paris propose quelques mesures nouvelles qui seront payées par les moyens importants repris aux personnels. Ainsi Mme Hidalgo donne d’une main ce qu’elle reprend des deux mains,  personne n’est dupe de cette basse manœuvre !


Plusieurs prestations sociales subventionnées disparaitront aussi pour les agents rémunérés au-dessus de l’indice brut 558. La DRH a par ailleurs reçu la consigne de stopper l’aide au CESU pour la garde des jeunes enfants de 300 cadres A. La prime de naissance du 3ème au 7ème enfant est supprimée. L’aide familiale est remplacée par la bourse de vacances ! Le plafond de l’allocation rentrée scolaire est abaissé ! Après la suppression de la journée aux mères de familles, celle dans le collimateur des 8 jours d’hiver,  plus que jamais, il faut se rassembler et exiger d’autres moyens financiers à l’action sociale de la ville de Paris. En 2014, la subvention de l’AGOSPAP était par convention fixée à hauteur de 0.5 % de la masse salariale, en 2015 la Ville de Paris a choisi de s’en libérer, il faut sans tarder y revenir et revoir les moyens consacrés aux vacances pour les personnels et leurs enfants.


La CGT propose une action forte et résolue qui intègre tous les dérapages constatés par la mairie de Paris.

Dans cet esprit, une rencontre est proposée aux différents syndicats de la ville de Paris afin d’examiner les conditions d’une action la plus forte et la plus unitaire possible ! 


PARCE QU’ENSEMBLE ON EST PLUS FORT !
C’EST ENSEMBLE QU’ON DOIT GAGNER !
REJOIGNEZ-NOUS : CEGETEZ-VOUS !

Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens
Bourse du Travail 3 Rue du Château d’Eau 75010 PARIS
Tel 01.44.52.77.05 ou 25 - Fax 01.44.52.77.29


Mail: cgt@us-cgt-spp.org                                           Site : http://us-cgt-spp.org/                                            Paris le 30 octobre 2017

Lien sur fichier en PDF :