Les grèvistes imposent les négociations

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Vendredi, 14 Novembre, 2014 - 22
Les grèvistes imposent les négociations

Le 6 novembre 2014, la Commission Exécutive du Syndicat CGT du Nettoiement a décidé de suspendre le mouvement du 17 novembre 2014. Pourquoi ?

Rappel,  le 16 octobre 2014, les Eboueurs et TSON ont été très nombreux à se mobiliser dans le cadre de la journée d’action nationale interprofessionnelle proposée par la CGT et dans le cadre du préavis de grève spécifique déposé par le Syndicat CGT du Nettoiement (1117 Eboueurs en grève soit 40 % et 105 TSON en grève soit 25 %).

Dans le cadre de cette action, la Maire de Paris n’avait pas respecté la loi qui l’oblige à recevoir l’Organisation Syndicale pendant le préavis de grève.

Devant ce manque de respect des Eboueurs, des TSON et de leurs revendications portées par le Syndicat CGT du Nettoiement, notre Organisation Syndicale avait décidé de déposer un nouveau préavis de grève pour le 17 novembre 2014 déposé le 24 octobre 2014.

Le 5 novembre 2014, le Directeur des Ressources Humaines en présence du Directeur de la Propreté et de l’Eau recevaient une délégation du Syndicat CGT du Nettoiement dans le cadre de ce dernier préavis de grève.

Les négociations sont ouvertes, certes dans l’immédiat rien est acquis, mais le dialogue est ouvert.

Le Syndicat CGT du Nettoiement a développé l’ensemble des revendications :

Contre la remise en cause du droit de grève et du droit à Congés de Formation Syndicale ; enfin le Directeur de la DPE reconnaît que sur ces 2 revendications le syndicat CGT du Nettoiement a raison, la situation doit se régler rapidement, les fondements de la constitution et du statut ne peuvent être ignorés, bafoués.

Sur les reclassements indiciaires et déroulements de carrière des Eboueurs et TSON, même si rien n’est acquis les négociations ne sont pas fermées…

Sur les ratios Promus/Promouvables, confirmation qu’ils seront négocié dès le début 2015 pour tous les corps...

Reconnaissance de la qualification des Eboueurs Conducteurs de Petits Engins, la porte n’est pas fermée… Mais une vaste réorganisation se profile à l’avenir, laquelle une soit disant montée en charge et modernisation ?

La fin de la remise en cause de la retraite à 57 ans et de la catégorie active, la DRH mènent son enquête, les Eboueurs sont et doivent être reconnus en catégorie active…

L’amélioration des conditions de travail passant par des visites médicales préventives renforcées tous les ans, par une réduction du temps de travail…. Le Docteur AUBURTIN présent à cette audience nous a fait le bilan de la médecine préventive autant sur la qualité, la quantité et un des rôles principaux l’analyse des conditions de travail. Il rappelle que la loi impose une VMP tous les 2 ans mais que les personnels sont aussi en droit de demander à passer devant les médecins de la préventive et cela tous les ans.

Sur les effectifs, confirmation d’aucune suppression de poste pour 2014 et 2015 concernant les Eboueurs et TSON, peut-être au contraire des créations pour 2015, les chiffres seront donnés vers le 10 novembre et présentés au CTP Central du 25 novembre 2014.

Sur le reste des revendications, la DRH explique le contexte difficile !!! A savoir la baisse du budget de 430 millions d’euros sur le budget 2015. Le Syndicat CGT du nettoiement a rappelé que l’Etat doit à la ville de Paris 1 milliard 300 millions d’euros cadeau fait par Delanoë à Hollande !!!

La DRH et la DPE ont confirmé que le Maire adjoint chargé de la Propreté, nous recevrait au cours du 1er trimestre 2015 et que les négociations seraient engagées dès 2015 sur les ratios, les déroulements de carrière…

D’une part, pour le Syndicat CGT du Nettoiement même si rien n’est acquis aujourd’hui, le dialogue et les négociations sont ouvertes dès l’année 2015, le Syndicat CGT du Nettoiement ira à ces négociations et informera les personnels des avancées et ou des reculs dans ce cas : il n’hésitera pas à rappeler les Eboueurs et TSON à se mobiliser.

D’autre part, nous  déplorons que suite à notre appel du 24 octobre 2014, aucune organisation syndicale nous ait rejoins dans notre action !!!

A ce propos, une petite publicité pour un syndicat en mal de représentativité :

En 10 ans deux comas profonds, avec 2 réveils : un 1er en 2004 où ils ont fait 221 voix soit 1,06 % et un 2ème en 2009 où ils ont fait 174 voix soit 0,82 % (sur l’ensemble de la ville de Paris) et donc une grosse amnésie, puisqu’ils ont oublié qu’ils étaient présents à ces 2 élections professionnelles comme ils l’affirment dans leur dernier tract entièrement consacré à des attaques contre le Syndicat CGT du Nettoiement !!!

Qu’ont-ils fait en 10 ans pour les Eboueurs et les TSON ??? Et, puisqu’ils s’acharnent à écrire que certaines revendications ne peuvent être gagnées car les lois ont changé. Juste un petit rappel à SUD : les lois sont écrites par des femmes et des hommes, d’autres femmes et hommes peuvent les changer c’est le but d’une Organisation Syndicale. Sinon aucune avancée sociale n’aurait pu être gagnée en France et dans le monde. Si nous ne nous étions pas battus, personne n’aurait eu les congés payés, les 35h00, la retraite à 60 ans, la Fonction Publique... Enfin, c’est vrai, ils sont jeunes : 34 ans d’existence quand la CGT fêtera ses 120 ans de conquêtes sociales en 2015 !!! Alors à nos collègues de SUD, plutôt que de critiquer le Syndicat CGT du Nettoiement, ils auraient pu nous rejoindre dans les luttes pour pouvoir avoir un bilan revendicatif et plutôt que de nous attaquer, ils feraient mieux de cogner sur la politique de la Maire de Paris et du gouvernement. A bientôt dans la lutte et pourquoi pas un débat devant les personnels, nous y sommes prêts. « Fin de PUB »

La Commission Exécutive suspend le préavis de grève du 17 novembre 2014, mais appelle tous les Eboueurs et TSON à voter aux élections de la CNRACL, aux élections professionnelles CT Central, CT DPE, CT STPP et CAP 43 et 48 pour les listes CGT, un vote massif pour la CGT c’est la garantie de la défense de notre statut, de notre Service Public, de nos carrières, de nos retraites et la conquête de nouvelles avancées sociales. Alors toutes et tous votez CGT par correspondance et physiquement.

La Commission Exécutive appelle les Eboueurs et TSON
à faire grève le 18 novembre 2014 pour :

• Une revalorisation immédiate du point d’indice ;
• La refonte de la grille pour une meilleure reconnaissance des qualifications ;
• L’intégration d’une large partie des primes dans le traitement indiciaire ;
• L’égalité salariale entre les femmes et les hommes ;
• Des emplois statutaires pour faire face aux besoins ;
• Un large processus de titularisation des agents non titulaires et le développement des garanties pour les précaires ;
• Des perspectives de carrière et de mobilité choisie pour tous les agents ;
• La possibilité d’exercer les missions de Service Public dans des conditions décentes.

Et de participer entre 12h00 et 14h00 au rassemblement devant l’Assemblée Nationale

Cet appel national à la mobilisation est de la CGT, FA-FP, FSU et Solidaires.

Lien sur fichier en PDF :