21/09 : Assemblée Générale de rentrée... Agents de la DEVE, venez nombreux !

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Vendredi, 11 Septembre, 2015 - 11
Appel AG du 21/09 DEVE

Le dossier prioritaire de la rentrée :
Avancement au grade supérieur

Ratio

Septembre 2015, débutera la concertation autour du dossier RPP

Promu  

Ces ratios détermineront, par CAP,  le nombre d’agents  qui seront promus au grade supérieur dans les 3 années à venir

Promouvable

La mairie parle d’harmonisation mais pour la CGT, le seul critère égalitaire est celui de  l’ancienneté !

Le déroulement de carrière des agents dépend en grande partie de la mairie puisque c’est elle qui fixe le taux de promotion, les fameux RPP.. Les consultations sur le sujet vont avoir lieu dès septembre. A chaque fois la CGT se bat pour avoir plus de promotions :

Nous voulons 100% de promotions !

Depuis que la valeur du point est gelée, depuis 2009, tout augmente sauf nos salaires ! Beaucoup d’entre nous sont obligés de faire des heures supplémentaires, de travailler le dimanche pour s’en sortir…malgré cela, ils  ne partent plus en vacances, rognent sur leur budget loisirs et même sur la nourriture.

Et qui s’en préoccupe ? Pas la Maire de Paris en tous cas !

Ce qu’elle veut c’est, simplifier, moderniser les services publics parisiens. Elle veut  « optimiser et rationnaliser » les services. Mais, ces pratiques ne sont-elles pas celles du privé qui consistent à obtenir le maximum de rendement à moindre coût ?

A la DEVE :

Baisse d’effectif constante. Pour habiller Pierre (créer des postes dans les directions prioritaires comme les crèches) on déshabille Paul ! E t pourtant création de 30 ha de jardins supplémentaires… alors ?    A la DEVE en 2014, on a subi 30 redéploiements, malgré quelques créations de postes, on a une perte nette de 14 postes budgétaires. En 2015, 31 redéploiements et 6 créations, soit une perte de 25 postes ! Et çà continue.

  • Baisse d’effectif qui entraîne plus de travail et plus de responsabilités pour les agents en poste, aussi bien pour le personnel technique que pour les administratifs, une dégradation des conditions de travail partout ! Des accidents de travail, des maladies professionnelles. De plus en plus de reclassements qui s’apparentent à un véritable parcours du combattant.
     
  • Sous effectifs désorganisant totalement les ateliers et les brigades, les agents se voient trop souvent refuser leurs congés ou leurs formations pour « raisons de service ». Cela amène même certains chefs à ne pas respecter les préconisations d’aménagements de poste de la médecine préventive !

Nous voulons :

  • Des recrutements pour tous les corps de métier de personnel titulaire.
     
  • Un meilleur déroulement de carrière pour les ATEE avec des formations qualifiantes et de réelles perspectives d’avancement.
     
  • Une reconnaissance du métier de jardinier qui se voient de plus en plus obligés de faire les tâches des ATEE. Stop à la polyvalence. Et une réelle valorisation financière  des jardiniers responsables d’ateliers secondaires ou adjoints des AM.
     
  • La promotion de tous les agents administratifs qui font au quotidien le travail en principe dévolu au grade supérieur  (encadrement ou  responsabilités).
     
  • Le régime d’insalubrité pour les fossoyeurs.
     
  • Le travail en binôme obligatoire pour les AAS afin de préserver leur sécurité au travail.
     
  • La NBI d’accueil pour les AAS.
     
  • Le respect des engagements pris par la DEVE concernant les délais pour se rendre à la cantine la plus proche : cela doit correspondre à la réalité du terrain.

Venez nombreux le 21 septembre débattre avec nous de tous ces sujets. 

(Réunion autorisée par l’administration sur le temps de travail)

Lien sur fichier en PDF :