Vous avez dit «H»arem*» ? de la précarité dans nos écoles

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /homepages/34/d169115105/htdocs/us_2013/includes/menu.inc).
Lundi, 17 Mars, 2014 - 18
Vous avez dit «H»arem*» de la précarité  dans nos écoles ?

Selon les résultats du dernier baromètre de la perception des inégalités en France, nos concitoyens estiment qu’il faudrait au moins 1 450 € par mois à une personne seule pour vivre.

8,7 Millions de personnes sont contraintes de vivre avec moins de 977 € mensuels !

 

Et que fait la Ville de Paris ? :

La création des AREM* dans le cadre de l’Aménagement des Rythmes Scolaires (ARE) qui ne sont autres que de la précarité ajoutée à la précarité.

Survivre avec moins de 800€ environ payés sur 10 mois sur 12 pour 16 heures hebdomadaires de travail imposées pour certains.

La CGT Affaires Scolaires n’a jamais réclamée l’aumône pour les personnels déjà dans de très grandes difficultés. C’est ignoble et indécent d’imposer de tels horaires de travail en sachant pertinemment que cela est nettement insuffisant pour vivre dignement.

 

Et pour faire quoi comme travail ? :

« Changer les petits en place des professionnels ainsi que préparer les goûters ! ».

Comment accepter de telles situations où ces personnels sont corvéables et malléables à merci ?


Déjà les ATEM (Agents Techniques des Ecoles Maternelles), sont un certain nombre en CDI et/ou CDD à temps partiels imposés.

La CGT Affaires scolaires exige pour ces personnels des temps complets et titulaires dans nos écoles maternelles, élémentaires et polyvalentes. Les personnels en CDI d’origine non européenne, une grille indiciaire spécifique.

On répond à la CGT Affaires scolaires qu’il n’y a pas assez de travail dans les écoles élémentaires et maternelles mais elle multiplie par l’entremise de la DASCO, les petits contrats qui ne permettent pas de pouvoir vivre, et cela crée des castes de sous employés.

Les personnels des Caisses des Ecoles sont en grande partie des temps partiels imposés. Ils devraient avoir des temps complets dans la restauration scolaire. Nous déplorons qu’au 21ème siècle des personnels pour pouvoir faire vivre leur famille, soient dans l’obligation de cumuler 2 emplois.

Qu’attendent nos élus politiques de la Ville de Paris pour agir concrètement en créant de l’emploi public nécessaire, qui pourra faire vivre dignement des salariés qui en ont besoin au lieu de surenchérir dans la pauvreté des personnes déjà touchées de plein fouet en créant de la précarité à la précarité et de reconnaître comme il se doit tous les personnels, et améliorer le service public !


BESOIN DE STABILITE

PAS DE PRECARITE
 

*AREM : Agents de Renfort des Ecoles Maternelles.

 

N’oubliez pas, le 4 décembre 2014, sera le moment de donner notre avis en allant voter pour donner plus de poids à la CGT et créer le rapport de force qui permettra que d’autres choix soient engagés de la part des élus de la Ville.

 

 

 

Lien sur fichier en PDF :